lundi 26 septembre 2011

Le village chic se souvient de Joe Dassin


article Le Parisien, publié le 26 septembre 2011

Les yeux sont rougis et l'émotion pesante quand le maire de Feucherolles dévoile le buste en bronze du chanteur Joe Dassin. La musique de l'auteur de « L'été indien », de circonstance samedi, couvre les murmures d'admiration de ses fans, des officiels et des habitants de cette commune où l'artiste vécut de 1975 à 1980. Pour célébrer le 31e anniversaire de sa disparition, son fan-club officiel a installé une statue à l'effigie de la star sur l'une des places de cette commune chic proche de Saint-Germain-en-Laye, où Dassin avait acquis une superbe propriété.

« Il recherchait le calme, la tranquillité et le repos entre ses galas et ses tournées », confie Jean-Claude Robrecht, dessinateur officiel de Joe Dassin et président du club, installé en Belgique. « Joe avait choisi la commune car il adorait le golf, enchaîne Huguette Caren, l'une de ses amies restauratrices. Nous avons passé plusieurs jours dans sa maison. Il aimait bien manger, recevoir des amis. Mais il restait discret. »

Ce samedi, la foule des admirateurs a choisi la tenue blanche, des chaussures à la chemise. On rivalise de souvenirs, de titres inconnus pour le grand public. « C'était un chanteur populaire. Il n'avait pas d'autre prétention que de faire plaisir aux gens », témoigne Philippe Martigny, directeur de banque à Bonnières-sur-Seine et fan absolu du chanteur, au point d'avoir effectué le pèlerinage sur sa tombe, à Los Angeles.
Dans le public, un jeune homme attire les regards, les autographes et les congratulations : il s'agit de Jonathan Dassin. Le fils a la même voix que son père, la même bouche, le même regard. Le même métier, aussi. « J'ai commencé la musique à 13 ans et je viens de créer un site Internet (www.jonathandassin.com). Etre le fils de mon père me permet de franchir certaines portes, de susciter la curiosité. Mais on est plus sévère avec moi qu'avec un autre », confie ce trentenaire très demandé.

publié le 4 juin 2017 par Isabelle,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

INA | Top à Joe Dassin (1h20 de tubes)